Des biographes pour les personnes malades


Marie-Odile FLAMBARD 29 mars 2018 Facebook Twitter LinkedIn Google+ En direct du GREC


biographie hospitalière

En France, seulement quelques biographes exercent auprès des personnes gravement malades hospitalisées ou prises en charge à domicile. Au-delà des compétences communes aux professionnels de l’écriture pour autrui, ce métier nouveau requiert une solide expérience dans l’accompagnement des patients. Quelques Écrivains-Conseils® se sont formés aux spécificités de la biographie hospitalière.

La gréciste Marie-Odile FLAMBARD du cabinet JeTePrêteMaPlume fait le point sur la question.

Biographe hospitalier, un nouveau métier

La biographie hospitalière consiste à permettre aux malades pour qui il n’y a plus d’espoir raisonnable de guérison de raconter leur histoire à un biographe pour recevoir gracieusement le livre de leur vie.

Le biographe hospitalier écoute, prend des notes, puis rédige fidèlement le récit qui lui est fait. Plus tard, l’histoire mise en forme et agrémentée de photos devient un beau livre qui peut se transmettre. Il n’est ni soignant ni thérapeute. Son rôle se limite au recueil du récit oral et à la rédaction du texte. Cependant, il respecte certaines valeurs du soin : respect inconditionnel de la personne et de son histoire, juste distance dans la relation, attitude de non-jugement, confidentialité totale et absolue sur la parole qui lui est confiée.

Le biographe hospitalier est un professionnel rémunéré, une partie intégrante de l’équipe.

Un autre type d’accompagnement à travers l’écriture

Les bénéfices de la biographie hospitalière sont importants pour le patient, mais aussi pour ses proches et pour les soignants.

Dans le chaos de la maladie grave, le patient trouve dans la biographie un nouveau projet, qui l’ancre dans le présent et l’aide à se sentir vivant jusqu’au bout. Raconter sa vie, réunir les pièces du puzzle et les réordonner, trouver un sens à son parcours, le savoir inscrit pour toujours dans le livre amène apaisement et réconciliation.

Les proches retrouvent la personne dans le livre porteur de la mémoire familiale, ses mots, sa voix. L’être aimé continue de parler, à chaque page. C’est une aide au deuil. En offrant ce nouveau projet de vie aux patients, les soignants témoignent de leur attention et leur humanité.

La biographie hospitalière concrètement

La biographie est offerte au patient. Le projet lui est proposé par les soignants. S’il accepte, après une première rencontre avec le biographe, le temps de narration commence, en tête à tête au cours d’entretiens confidentiels, d’une durée variable l’état de fatigue de la personne.

Ensuite, à son bureau, le biographe retranscrit et rédige. Le récit terminé, le manuscrit est remis à la personne pour correction et validation. Après quoi, il est temps de passer à la fabrication du livre avec une mise en page soignée, l’impression sur un papier de qualité et une belle reliure. Vingt pages blanches sont insérées en fin de livre pour permettre au fil de la vie de se poursuivre. Le livre est alors remis, avec tout le matériau d’élaboration du livre (notes, manuscrit, fichiers informatiques) à l’auteur ou à la personne qu’il a désignée.

En résumé

L’association : Ita Vita.