Écrire sa biographie, c’est vouloir retracer le temps


François GODET 25 janvier 2018 Facebook Twitter LinkedIn Google+ En direct du GREC


à livre ouvert

Écrire sa vie demande une complicité entre la personne qui se raconte et l’écrivain-biographe qui lui prête sa plume. La rédaction de ce récit de vie permet, au fil des pages et avec le recul du temps, d’en faire ressortir les moments-clés. Raconter son histoire est un moyen capital pour revivre intensément son existence.

Le gréciste François Godet du cabinet Ma plume à votre écoute fait le point sur la question.

Une vie qui se raconte

Chaque vie est captivante à vivre… et libre à raconter. Un historien de vie vous laisse la première partie : vivre. Son écriture fera en sorte de la faire revivre avec les mots que vous lui aurez insufflés lors de vos entretiens oraux. Il va ainsi vous aider à prendre conscience, par le recul des mots sur l’existence, des moments qui auront compté dans votre évolution.

Écrire sa vie, un acte qui fait sens

Les écrits de vie ont en effet cette particularité de permettre une mise à distance propice à la réflexion, l’analyse, la mise en perspective, et la richesse de chaque parcours de vie. Ils aident à trouver les causes qui ont entrainé les effets sur les péripéties d’une existence. En un mot — façon de parler —, ils facilitent une meilleure compréhension en montrant que chaque évènement a des implications, des conséquences positives ou négatives, qui ne pouvaient se prévoir avant de les avoir vécues.

Les écrits de vie démontrent que toute vie a un sens, car ils permettent d’en retracer les perspectives.

Une belle rencontre à venir

La rencontre entre le biographe et la personne qui va se raconter demande une confiance réciproque. Cet échange est aussi une histoire d’amitié qui va se tisser au fil des pages.

L’historien de vie est un ami qui vous veut du bien parce qu’il veut restituer votre parcours comme si vous l’aviez rédigé seul. Il sait s’effacer en vous prêtant sa plume légère et discrète. Il n’oublie jamais en effet qu’il est un confident qui est là pour vous aider à retranscrire vos propos. À la fin de l’histoire, qui sera le premier jour du reste de votre vie, vous serez fier de ce que vous avez vécu et impatient de le faire lire à votre entourage. Quelle sacrée vie que vous serez heureux de transmettre !

En résumé