Le biographe est-il un passeur d’âme

Un écrivain public, c’est aussi un homme ou une femme. Certaines situations contiennent tous les ingrédients pour exacerber l’éventail complet de nos passions. Venez crier ici vos joies et vos désespoirs.
Répondre
       
Avatar du membre
GODET François
Messages : 256
Inscription : mercredi 5 oct. 2011 19:07:32
Emploi : Écrivain public membre du GREC, le GRoupement des Écrivains-Conseils®
⌨ : Récit de vie, biographie, monographie
⌨ : Correspondance
Région : Ile-de-France
Agglomération : Paris
Téléphone : 33+ 6 30 90 44 02

Le biographe est-il un passeur d’âme

Message par GODET François » dimanche 7 déc. 2014 10:10:37

J'ai choisi de devenir biographe parce que je veux aider autrui à se découvrir, à se guérir, à se comprendre.

Il ne s'agit pas que de prêter ma plume. C'est ma vocation. Chacun est libre d'envisager sa passion comme il l'entend et il ne m'appartient de le commenter. Je considère par ailleurs que la gentillesse est une qualité. Je ne comprends pas qu'elle puisse être associée à la bêtise, la naiveté et j'en passe. C'est une condition indispensable pour exercer ce métier.

Quand je reçois un client pour rédiger une lettre - qui je le rappelle est une mini-biographie -, je sais qu'il vient également rechercher une écoute, un conseil. Or, celui-ci sera propre à chacun. Je veux dire par là que chaque écrivain donne les conseils correspondant à son propre vécu, et bien sûr en fonction de la situation rencontrée.

Par ailleurs je reste toujours positif et m'efforce de ne pas juger autrui. J'essaie de le comprendre. En effet la critique est facile mais l'art est difficile. J''ai en horreur la pensée unique qui consisterait à déterminer ce qui est bon ou mauvais, vrai ou faux. Cela n'existe pas. De même que chaque expérience est unique et intransmissible.

Donc mon but en exposant une analyse ou un ressenti est d'avoir d'autres éclairages sur d'autres expériences. Je n'attends pas qu'on m'apporte la vérité sur un plateau. Celle-ci est en effet propre à chacun et évolue avec l'expérience de la personne concernée.

J'espère que cet écrit vous fera réfléchir.

Bon dimanche.
François GODET

Avatar du membre
PAWLICK Françoise
Messages : 127
Inscription : lundi 16 avr. 2012 08:08:22
Emploi : Écrivain public membre du GREC, le GRoupement des Écrivains-Conseils®
⌨ : Atelier d’écriture
⌨ : Compte-rendu
Région : Ile-de-France
Agglomération : LIEUSAINT
Téléphone : 33+ 6 09 60 00 11

Message par PAWLICK Françoise » lundi 8 déc. 2014 07:07:17

Tout à fait d'accord avec François quant à la liberté d'exercice qu'a chaque biographe : nous sommes des êtres humains, avec chacun(e) notre personnalité et une "alchimie" va (ou non) se créer entre notre client et nous-même, en fonction de la propre personnalité du client, de ses attentes plus ou moins précises au départ! Cela fonctionne ou pas, peut-être faudra-t-il apporter des petits ré-aménagements dans notre façon de procéder, peut-être le client souhaitera-t-il modifier sa demande initiale…peut-être alors, ce qui devait être au départ un récit plus ou moins factuel va-t-il se transformer en un écrit plus personnel, plus introspectif, voire un "essai", peu importe à mon avis, l'essentiel est de satisfaire le client qui nous a accordé sa confiance!

A chacun sa conception de la "biographie" finalement!

Lorsqu'on débute dans ce métier et particulièrement cette "spécialité", il est évident que l'on tâtonne, que l'on cherche auprès des biographes plus expérimentés des conseils pour éviter les écueils et les erreurs, mais on a à coeur avant tout d'AIDER l'autre. Si cette aide peut contribuer au mieux être psychique de la personne, c'est encore mieux à mon humble avis! Quel mal y-a-t-il à vouloir faire du bien ?
Notre activité s'inscrit d'ailleurs dans les "services à la personne" !

Cela dit, un écrivain peut se contenter d'une retranscription pure et simple de propos recueillis auprès de son client, si tel est le désir de ce dernier. Je ne juge personne non plus, chacun est libre de ses pensées et des actes.
Bonne journée à tous,
Françoise Pawlick, Au Fil des Lettres...Au Fil de la Vie

Répondre

Retourner vers « Des mots des humeurs »