La métaphore du marqueur de pages

Un écrivain public, c’est aussi un homme ou une femme. Certaines situations contiennent tous les ingrédients pour exacerber l’éventail complet de nos passions. Venez crier ici vos joies et vos désespoirs.
Répondre
       
Avatar du membre
GODET François
Messages : 218
Inscription : mercredi 5 oct. 2011 19:07:32
Emploi : Écrivain public membre du GREC, le GRoupement des Écrivains-Conseils®
⌨ : Récit de vie et biographie
⌨ : Correspondance
Région : Ile-de-France
Agglomération : Paris
Téléphone : 33+ 6 30 90 44 02

La métaphore du marqueur de pages

Message par GODET François » vendredi 27 févr. 2015 12:12:01

Bonjour mes amis,

Je rencontre actuellement beaucoup d'amis, et pas seulement des livres.

Je pense que rencontrer une personne c'est comme découvrir un ouvrage.

J'ai beaucoup de respect pour les livres. Pourtant, crime de lèse-majesté, actuellement je stabilote sur un volume. C'est un livre que j'avais tellement lu que les pages se détachaient. J'ai dû en acheter un autre.

Pour moi stabiloter sur un livre c'est comme faire ressortir les qualités de quelqu'un et ce que celles-ci m'apportent. C'est une forme de reconnaissance que je vais ensuite partager à mon tour.

C'était ma méditation de ce jour.

A bien tôt. A plus tard.

François
François GODET

Répondre

Retourner vers « Des mots des humeurs »