HAUT LES MAINS, BAS LES MASQUES !

Un écrivain public, c’est aussi un homme ou une femme. Certaines situations contiennent tous les ingrédients pour exacerber l’éventail complet de nos passions. Venez crier ici vos joies et vos désespoirs.
Répondre
       
Avatar du membre
GODET François
Messages : 264
Inscription : mercredi 5 oct. 2011 19:07:32
Emploi : Écrivain public membre du GREC, le GRoupement des Écrivains-Conseils®
⌨ : Récit de vie, biographie, monographie
⌨ : Correspondance
Région : Ile-de-France
Agglomération : Paris
Téléphone : 33+ 6 30 90 44 02

HAUT LES MAINS, BAS LES MASQUES !

Message par GODET François » jeudi 3 sept. 2020 14:02:50

Je me demande parfois si le rôle des écrivains n'est pas de bousculer les habitudes, d'aider à la réflexion, celle qui vient de l'intérieur et qui est donc la plus profonde.
Aujourd'hui - et cela me parait s'accentuer avec la crise sanitaire - nous sommes bombardés voire pris en otages par des personnages de tout bord qui nous imposent leur vérité. Celle-ci apparait d'ailleurs de plus en plus fragile au fil du temps qui passe et remet ces personnages à leur place et surtout face à eux-mêmes.
Est-ce que le port du masque - qui dissimule une partie du visage mais aussi rend difficile le parler - n'entraine pas aussi paradoxalement un désir plus profond dans la recherche d'authenticité ? Comme si le fait d'avoir quelque chose physiquement de caché était suffisant pour protéger notre intériorité.
C'est la raison pour laquelle il semble plus que nécessaire de porter la plume dans l'encrier pour exprimer haut et fort ce à quoi l'on croit. La démocratie l'exige. Notre survie en tant qu'être autonome réfléchissant par lui-même aussi. Il est plus que temps de réagir !
François GODET

Répondre

Retourner vers « Des mots des humeurs »