UN MOYEN POUR EVITER LES COLLES D'ECRITURE

Un écrivain public, c’est aussi un homme ou une femme. Certaines situations contiennent tous les ingrédients pour exacerber l’éventail complet de nos passions. Venez crier ici vos joies et vos désespoirs.
Répondre
       
Avatar du membre
GODET François
Messages : 264
Inscription : mercredi 5 oct. 2011 19:07:32
Emploi : Écrivain public membre du GREC, le GRoupement des Écrivains-Conseils®
⌨ : Récit de vie, biographie, monographie
⌨ : Correspondance
Région : Ile-de-France
Agglomération : Paris
Téléphone : 33+ 6 30 90 44 02

UN MOYEN POUR EVITER LES COLLES D'ECRITURE

Message par GODET François » mercredi 9 sept. 2020 13:01:09

Adepte du yoga, je constate qu'une bonne respiration clarifie les idées et permet de les approfondir. Celle-ci demande aussi de lâcher prise, de ne pas se forcer pour trouver des pensées à exprimer. Ces dernières doivent - telle une source d'eau vive - jaillir de notre intériorité. Cette acceptation de ce qui vient - qu'on appelle inspiration - est nécessaire pour bien écrire et libérer l'esprit.
Cela demande de la détente et doit procurer du plaisir. Celui de l'accomplissement.
Pour moi écrire est comme respirer : une nécessité, une joie de la communication avec soi mais aussi avec autrui. Une respiration collective qui oxygène l'esprit et rend plus vivable le monde auquel nous appartenons.
François GODET

Répondre

Retourner vers « Des mots des humeurs »