ECRIRE POUR RECHERCHER L'AUTHENTICITE

Un écrivain public, c’est aussi un homme ou une femme. Certaines situations contiennent tous les ingrédients pour exacerber l’éventail complet de nos passions. Venez crier ici vos joies et vos désespoirs.
Répondre
       
Avatar du membre
GODET François
Messages : 272
Inscription : mercredi 5 oct. 2011 19:07:32
Emploi : Écrivain public membre du GREC, le GRoupement des Écrivains-Conseils®
⌨ : Récit de vie, biographie, monographie
⌨ : Correspondance
Région : Ile-de-France
Agglomération : Paris
Téléphone : 33+ 6 30 90 44 02

ECRIRE POUR RECHERCHER L'AUTHENTICITE

Message par GODET François » samedi 19 sept. 2020 19:07:29

Dans la vie de tous les jours chacun est obligé de mentir ou de jouer plus au moins aisément avec la "vérité". Je mets ce mot entre guillemets puisque celle-ci est non seulement subjective, mais évolue également à l'intérieur de chacun en fonction de l'expérience.
Cela est d'autant plus vrai que l'on s'exprime oralement. Et cette prise de parole, qui est un pouvoir, a des enjeux qui oblige parfois à la non-sincérité afin d'éviter les conflits et de maintenir une paix apparente. Mais au prix d'un certain renoncement à dire ce que l'on pense vraiment.
Il en est tout autre selon moi de l'écriture qui - même si elle permet le mensonge - est appelée à durer et à laisser des traces, des empreintes sur les esprits. C'est la raison pour laquelle cette activité entraine une plus grande recherche de la vérité. Je pense notamment aux autobiographies - encore me direz-vous -, mais cette fois de personnes célèbres comme celles qui viennent de participer à l'émission La Grande Librairie : Emmanuel Carrère et Pascal Quignard. En les écoutant parler, on constate avec joie qu'ils s'expriment librement sur des sujets personnels ce qui les rend intéressants et crédibles.
Je pense profondément qu'écrire c'est se confronter à son moi profond pour aller y rechercher ce que l'on croit vraiment, et même s'il nous a fallu passer par nombre d'épreuves pour arriver à cette rencontre. Mais il faut pour cela souffrir, réfléchir avant et pendant l'écriture, et méditer ensuite sur sa production en la mettant à distance grâce au temps qui passe.
La quête de l'authenticité prend du temps et exige patience et labeur. Mais le fruit de cela apporte l'épanouissement et aussi une meilleure rencontre avec son prochain et avec soi aussi. C'est vrai.
François GODET

Répondre

Retourner vers « Des mots des humeurs »