LES SOEURS JUMELLES DE LA REDACTION

Un écrivain public, c’est aussi un homme ou une femme. Certaines situations contiennent tous les ingrédients pour exacerber l’éventail complet de nos passions. Venez crier ici vos joies et vos désespoirs.
Répondre
       
Avatar du membre
GODET François
Messages : 272
Inscription : mercredi 5 oct. 2011 19:07:32
Emploi : Écrivain public membre du GREC, le GRoupement des Écrivains-Conseils®
⌨ : Récit de vie, biographie, monographie
⌨ : Correspondance
Région : Ile-de-France
Agglomération : Paris
Téléphone : 33+ 6 30 90 44 02

LES SOEURS JUMELLES DE LA REDACTION

Message par GODET François » vendredi 9 oct. 2020 20:08:10

Comment, par quel processus en arrivons-nous à créer un texte ? Notre illustre confrère qui vous écrit en ce moment-même a son idée qu'il souhaite partager.

Nous avons tout d'abord les pensées qui sont le fruit de nos lectures, de nos réflexions ou encore de nos observations. S'ensuit un raisonnement qui nous amène à penser puis à produire cette analyse sur le papier. Celle-ci est nécessairement subjective même si elle arrive à la suite de la macération d'analyses personnelles et d'autrui. Comment se fabrique ce processus ? Là est la question, car entre aussi en ligne de compte tout ce qu'a pu capter notre inconscient, lui-même relié aux autres inconscients et appelé plus communément inconscient collectif.

Et puis existe aussi l'inspiration qui recueille les fruits de la relaxation, de la méditation, des humeurs du moment, et sans doute bien d'autres choses auxquelles je ne songe pas présentement, du moins consciemment. Cette inspiration est un temps particulier qui semble comme suspendu au (du) véritable moment que l'on est en train de vivre. On ne sait pas d'où cela vient. Cela ressemble à une voix intérieure qui vient du plus profond de soi. C'est un sentiment bien agréable voire exaltant comme le sont les moments de création. On a aussi parfois l'impression de tirer sur le fil d'une pelote de laine. Plus on tire, et plus les idées affluent.

Je suis très souvent et facilement inspiré pour écrire ces courts textes que je propose régulièrement dans cette rubrique. Malheureusement pour moi, lorsqu'il s'agit d'écrire un roman - et malgré une imagination fertile - l'inspiration ou la réflexion manquent à mon arsenal d'écriture.
Mais tout vient à point pour qui sait attendre.
François GODET

Répondre

Retourner vers « Des mots des humeurs »