Une belle mission pour entretenir les mémoires

Un écrivain public, c’est aussi un homme ou une femme. Certaines situations contiennent tous les ingrédients pour exacerber l’éventail complet de nos passions. Venez crier ici vos joies et vos désespoirs.
Répondre
       
Avatar du membre
GODET François
Messages : 231
Inscription : mercredi 5 oct. 2011 19:07:32
Emploi : Écrivain public membre du GREC, le GRoupement des Écrivains-Conseils®
⌨ : Atelier d’écriture
⌨ : Conseil en écriture
Région : Ile-de-France
Agglomération : Paris
Téléphone : 33+ 6 30 90 44 02

Une belle mission pour entretenir les mémoires

Message par GODET François » jeudi 24 janv. 2019 15:03:57

Besoin ou envie de partager une nouvelle expérience de biographie. Deux fois par mois, je me rends dans un ancien monastère transformé en EHPAD.

La particularité de cette mission - qui me conduira au printemps - est, qu’à chaque séance, je me retrouve avec sept nonagénaires pour la plupart — même si certains sont plus jeunes —, à écouter l’un d’entre eux raconter un pan de sa vie qui peut être une passion ou une expérience marquante. Le but étant d’écrire un livre à paraitre pour la fête du mois de juin de cet établissement situé dans les Yvelines. Chaque séance est collective avec la présence d’une animatrice initiatrice du projet. Cela pourrait se rapprocher d’un atelier d’écriture par l'échange collectif, le côté ludique, mais l'écrivain c'est moi !

Les sept résidents (cinq femmes et deux hommes) travaillent ainsi leur mémoire en travaillant sur leurs mémoires.

En plus, ce livre sera illustré de photographies et dessins de la part de collégiens d’une école de la même ville, pour une sorte de coopération des générations.

C’est passionnant. J’ai beaucoup de respect pour mes ainés dont certains ont rencontré un ou plusieurs drames. Mais ils sont toujours présents, vivants et semblent avoir gardé un esprit jeune, positif, combatif. Ils aiment la vie. Et ils tiennent à le faire savoir.

Plus jeune, lorsque je m’intéressais déjà aux existences et à leur évolution, je croyais que je cherchais quelque chose en rapport avec ma propre vie, comme pour comparer ou trouver une ou des réponses.

Il n’en est rien. Je me passionne pour d’autres univers sans point commun — du moins au moment où je m’exprime ici. Je suis fasciné par la vie sous toutes ses formes. Les hasards, les rencontres, les chemins difficiles peuvent aussi conduire au bonheur. Et à ce propos, ce qui m’intéresse toujours est l’évolution des personnes. Les causes et les effets. Les choix de vie parfois effectués malgré soi.

J’adore apprendre. Et même si les circonstances de la vie ont changé, avec notamment l’ère du numérique qui modifie notre rapport au temps, il est toujours fascinant d’écrire ces histoires de vie d’autrui que l’on ne vivra jamais et qui pourtant sont sources de richesses.

Je suis très motivé puisque très passionné par cette expérience en maison de retraite. La sagesse des anciens est nourrissante.

Et comme cela se passe à une heure de Paris à l’aller en voiture, deux à trois heures pour revenir, cela me permet de méditer. Notamment de ne jamais oublier d’entretenir la mémoire, celles des autres et aussi la mienne !

Votre révérend pair.
François GODET

Répondre

Retourner vers « Des mots des humeurs »