COURIR POUR (SE) DE-PANSER

Un écrivain public, c’est aussi un homme ou une femme. Certaines situations contiennent tous les ingrédients pour exacerber l’éventail complet de nos passions. Venez crier ici vos joies et vos désespoirs.
Répondre
       
Avatar du membre
GODET François
Messages : 253
Inscription : mercredi 5 oct. 2011 19:07:32
Emploi : Écrivain public membre du GREC, le GRoupement des Écrivains-Conseils®
⌨ : Récit de vie, biographie, monographie
⌨ : Correspondance
Région : Ile-de-France
Agglomération : Paris
Téléphone : 33+ 6 30 90 44 02

COURIR POUR (SE) DE-PANSER

Message par GODET François » dimanche 7 juin 2020 10:10:59

Pour mieux écrire et entretenir ses lignes rien de tel qu'un bon footing hebdomadaire. Celui-ci permet en effet de réfléchir, et tout au long du chemin - et comme par métaphore - se déroule la pensée. La réflexion allégée au prix de l'effort éclaircit les problèmes et les replace à leur juste place.

C'est ainsi que courir nettoie et permet non seulement de dépenser le corps, mais aussi de nettoyer l'âme et donc de la guérir. L'activité physique qui peut entrainer des blessures pour le corps permet aussi et surtout de dé-panser l'âme.

Après cette dépense physique j'en ai fini avec les (jeux de) maux.

Et comme je ne suis pas tombé en faisant attention au parcours, vous voudrez vous contenter de l'absence de chute à ce texte que je ne sais pas comment terminer. (wink)
François GODET

Répondre

Retourner vers « Des mots des humeurs »