EVOLUTION DES CONSCIENCES

Un écrivain public, c’est aussi un homme ou une femme. Certaines situations contiennent tous les ingrédients pour exacerber l’éventail complet de nos passions. Venez crier ici vos joies et vos désespoirs.
Répondre
       
Avatar du membre
GODET François
Messages : 253
Inscription : mercredi 5 oct. 2011 19:07:32
Emploi : Écrivain public membre du GREC, le GRoupement des Écrivains-Conseils®
⌨ : Récit de vie, biographie, monographie
⌨ : Correspondance
Région : Ile-de-France
Agglomération : Paris
Téléphone : 33+ 6 30 90 44 02

EVOLUTION DES CONSCIENCES

Message par GODET François » samedi 13 juin 2020 20:08:33

La mémoire est vraiment quelque chose de fascinant. Qu'il s'agisse de l'individu comme des peuples, elle appartient à notre histoire.
Je crois que nous ne devons jamais oublier que nos souvenirs sont souvent imparfaits, et surtout que nous les reconstruisons souvent à notre insu. Nous modifions notre mémoire par rapport à notre apprentissage, notre évolution et notre besoin du moment. Si nous revivions le passé, nous constaterions avec surprise et effarement la différence entre nos souvenirs et le véritable vécu.

La raison essentielle est que nous vivons le plus souvent notre vie de manière inconsciente. C'est pour cela que rédiger sa biographie est un bienfait pour vivre - et non pas revivre - les épisodes du passé. Pour mieux les comprendre et donc mieux les analyser avec le recul du temps qui a passé.

Mais, surtout, il faut toujours avoir à l'esprit que lorsque nous observons l'Histoire - celle des peuples cette fois -, au moment de son écriture et de sa mise en action, ses acteurs n'avaient pas encore d'avenir. Pas de perspectives. Pas de recul sur ce qu'ils étaient en train de vivre. Le temps qui passe est comme la vérité : il transforme et fait évoluer les consciences.

Nos contemporains qui commentent le passé, portent des lunettes modernes grâce au futur du temps qui a passé. Un long moment qui a souvent déterminé les victimes ou les coupables si tant est qu'on puisse précisément les identifier car ils peuvent appartenir aux deux catégories à la fois.

Je crois qu'il était temps de l'affirmer. (cool)
François GODET

Répondre

Retourner vers « Des mots des humeurs »