UN PRESENT QUI N'EST PAS UN CADEAU

Accès réservés aux Grécistes
En cette période de distanciation sociale, partageons ici nos émotions, nos tuyaux, nos idées et plus encore...
Répondre
Avatar du membre
GODET François
Messages : 253
Inscription : mercredi 5 oct. 2011 19:07:32
Emploi : Écrivain public membre du GREC, le GRoupement des Écrivains-Conseils®
⌨ : Récit de vie, biographie, monographie
⌨ : Correspondance
Région : Ile-de-France
Agglomération : Paris
Téléphone : 33+ 6 30 90 44 02

UN PRESENT QUI N'EST PAS UN CADEAU

Message par GODET François » lundi 15 juin 2020 14:02:55

Il y a une dizaine de jours - un samedi soir - je reçois un mail d'un monsieur avec un nom à particule. Il se présente comme un ancien journaliste spécialisé en biographies.
Je réponds immédiatement pour lui donner mes tarifs. Par la suite il m'apprend qu'il souhaite faire retranscrire une interview de sept heures pour un vieil ami grâce à un support sur MD. Je découvre à l'occasion qu'il existe donc des mini CD compatibles avec mon ordinateur portable.

Il me fixe ses conditions comme d'enlever les questions, les apartés et reconstruire chronologiquement le long entretien dans un style fluide avec des liens logiques. Je suis partant malgré une relative crainte car je n'ai jamais effectué ce genre de travail et je pressens le Monsieur comme perfectionniste : bienvenu au club !

Mais fidèle à l'esprit jésuistique (dix ans de mon éducation scolaire et humaine) dont le slogan est "quel que soit l'obstacle" - je fonce.

Le Monsieur est satisfait de ma réactivité et de mon approbation à son désir. Il se fait fort de convaincre son ami en m'écrivant - toute cette relation s'effectuera par ce moyen - qu'il est sûr de son accord.

Mais quelques jours plus tard c'est la douche froide. Dans son dernier courrier électronique il m'affirme qu'il est désolé, mais qu'en fait son ami qui est partant pour la transaction ne la fera pas ; ses enfants l'ont trouvée trop chère. Je n'ai appris qu'à ce moment-là leur pouvoir sur la décision finale. Le tarif n'était pas très élevé compte tenu du nombre d'heures et du travail demandé. J'ai même estimé que mon prix était plutôt bas.

Ce qui m'a amusé - mais plus tard après avoir digéré ma déception - est que le montant de mon devis correspondait à l'euro près exactement à l'aide reçue ce mois de l'Etat en raison de la pandémie. Cet hasard d'un terrain qu'il faut continuer à labourer avec persévérance pour obtenir la reconnaissance suprême.
Notre Monsieur à particule m'a inscrit dans la liste de ses futurs interlocuteurs professionnels.
A suivre donc... (tmi)
François GODET

Répondre

Retourner vers « Covid-19 : échanges et entraide entre grécistes »