La Retirada : récits, empreintes, oublis ?


Pascale MALEVERGNE 27 février 2019 Facebook Twitter LinkedIn Google+ En direct du GREC


retirada républicains espagnols

Les Écrivains-Conseils® d’Occitanie travaillent à un projet d’écriture pour s’associer aux commémorations qui marqueront cette année les 80 ans de la Retirada. Leur intention : rassembler des témoignages de descendants des républicains espagnols pour rédiger des portraits sensibles qui laissent apparaitre les traces laissées dans les familles par le vécu de cet exil.

La gréciste Pascale MALEVERGNE du cabinet L’Esperluette fait le point sur la question.

Il y a 80 ans, la Retirada

En février 1939, après la chute de Barcelone, des centaines de milliers de républicains espagnols ont fui les persécutions franquistes en traversant les Pyrénées dans des conditions inhumaines. Cet exode massif, connu sous le nom de Retirada, n’a été que le début de leurs épreuves. La désillusion les attendait en effet à leur arrivée en France : arrestations, séparation des familles, enfermement et conditions de vie précaires dans les camps.

Pour les familles restées en France et les associations de réfugiés espagnols, cette année 2019 est un anniversaire important, qui verra l’organisation de nombreuses manifestations de commémorations, 80 ans après cet évènement.

Qu’est devenu le récit 80 ans plus tard ?

En tant que biographes, installées depuis plusieurs années en région occitane, nous avons toutes recueilli des récits de la Retirada, que ce soit par les personnes qui l’ont directement vécue ou par leurs descendants. Et nous avons toutes constaté que si, dans certaines familles, la mémoire en a été conservée et transmise, dans d’autres ce récit n’a pas été fait.

Pourtant, depuis quatre-vingt ans qu’il a eu lieu, l’exil a laissé une empreinte dans les familles devenues françaises de ces réfugiés, que son histoire ait été transmise ou dissimulée. Dans un cas comme dans l’autre, il a dessiné les contours de la vie des générations suivantes.

Les chemins de la transmission

Fortes de ce constat, nous avons décidé de recueillir les témoignages des enfants et petits-enfants des républicains exilés, non pour qu’ils racontent la Retirada, mais plutôt pour retrouver les chemins suivis par la mémoire à partir des traces laissées par l’histoire personnelle de leurs parents.

Pour mener à bien ce projet, nous avons lancé un appel à témoignages que nous diffusons largement et nous avons élaboré une trame qui nous servira de guide pour les entretiens. Nous regrouperons les portraits ainsi réalisés dans une publication.

En résumé

Si cet article vous a intéressé ou si vous connaissez des personnes susceptibles de participer…

Pour en savoir plus : La Retirada.

Pour nous contacter : Le GREC d’OC.